6th November Round Table – S U M A S
Objectif réussi pour le 1er Forum Sumas, organisé à Gland le 6 novembre dernier. Pas moins de sept entreprises internationales telles que Barilla, Procter & Gamble, DuPont, Berbrand et EPEA, et des organisations non gouvernementales comme UICN ou UNEP ont accepté l’inivation de SUMAS et se sont exprimées sur le sujet du développement durable. Ces assises dirigées par Dr. Hans Bender, ont permis de dégager quelques pistes de réflexions et des échanges de grande valeur.

« Notre but est de rassembler les dirigeants d’entreprise et des représentants d’organisation non gouvernementale pour trouver des pistes en vue d’intégrer le développement durable dans les stratégies des entreprises » déclare Dr. Ivana Modena, directrice de l’école SUMAS dans son discours d’ouverture. « Dans le cadre de leur cursus, les étudiants de SUMAS assistent à ces assises ce qui leur permet d’être en contact direct avec les représentants de l’économie et bénéficier d’une approche du terrain »  poursuit Dr. Modena.

Quelle est l’importance du développement durable pour les consommateurs et les clients ? Comment faire coïncider les exigences de la globalisation et du développement ? Quels les enjeux réels ? L’application de principe de développement durable a longtemps été traité par le monde scientifique, qui se voit aujourd’hui dans l’obligation de trouve des connexions avec l’économie, de manière à créer des ponts dans une vision de respect du consommateur, de l’environnement et répondre aux enjeux économiques par une production de qualité. De manière générale, les intervenants s’accordent à imaginer le développement comme une stratégie d’entreprise, prenant en compte l’ensemble des répercussions – positives et négatives – que la production industrielle peut entraîner. Cette analyse demande une anticipation de la part des entreprises, ainsi que des planifications et investissements sur le long terme. Pour les dirigeants, le développement durable implique des choix réfléchis et avisés, de manière à trouver les adaptations nécessaires.
Quelle est l’importance du développement durable pour les consommateurs et les clients ? Comment faire coïncider les exigences de la globalisation et du développement ? Quels les enjeux réels ? L’application de principe de développement durable a longtemps été traité par le monde scientifique, qui se voit aujourd’hui dans l’obligation de trouve des connexions avec l’économie, de manière à créer des ponts dans une vision de respect du consommateur, de l’environnement et répondre aux enjeux économiques par une production de qualité. De manière générale, les intervenants s’accordent à imaginer le développement comme une stratégie d’entreprise, prenant en compte l’ensemble des répercussions – positives et négatives – que la production industrielle peut entraîner. Cette analyse demande une anticipation de la part des entreprises, ainsi que des planifications et investissements sur le long terme. Pour les dirigeants, le développement durable implique des choix réfléchis et avisés, de manière à trouver les adaptations nécessaires.

Une solution ? Une piste pourrait s’appeler « Economie circulaire »

« Selon certains, l’économie circulaire est le développement durable, pour d’autres il s’agit d’une augmentation qualitative des biens » précise Dr. Hans Bender.

Voilà donc un paradigme nouveau, dans lequel il ne s’agit pas de produire en plus grande quantité, et ainsi augmenter le recyclage, mais bien d’intégrer dès le début d’une production, puis à chaque étape, les conséquences et les enjeux en termes de développement durable. Un exemple concret est donné par le constructeur automobile Renault, qui intègre 30% de matière recyclées dans ses constructions.
L’économie circulaire prend son nom par le fait que c’est une boucle sans fin, dont chaque étape a une influence sur la suivante, et dont les répercussions sont connues et anticipées. C’est une approche économique et écologique qui s’appuie sur le constat que les ressources ne sont pas illimitées. Il est donc important de miser sur la création de nouveaux biens de qualité.
Renseignements et références

SUMAS
Dr. Ivana Modena, Directrice de l’école
Rue Mauverney 28, 1196 Gland
www.sumas.ch
info@sumas.ch
Tél. : 022 999 03 70

Contact presse
Christine Girod Communication
Christine Girod, responsable des relations médias
cg@cgcommunication.ch
Tél. : 079 175 35 79

[/vc_column_text]

[Best_Wordpress_Gallery id=”1″ gal_title=”Select Gallery”]

[/vc_column][/vc_row]

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Get In Touch!